Assurance auto alcoolémie

L’écologie en temps de crise : une solution ou un handicap ?

L’écologie en temps de crise : une solution ou un handicap ?

L’écologie en temps de crise : une solution ou un handicap ?

L’écologie en temps de crise : une solution ou un handicap ?

26/10/2013

Durant sa campagne électorale, François Hollande envisageait l’écologie comme un des leviers de sortie possibles à la crise économique. Depuis son élection, le Président a peu évoqué la défense de l’environnement. Alors que Delphine Batho, la 2ème ministre de l’Environnement de ce gouvernement, vient d’être débarquée, c’est l’occasion de s’interroger sur la place de l’écologie dans un gouvernement en temps de crise économique.

Durant la campagne présidentielle, François Hollande voulait lancer la transition écologique et inclure la protection environnementale comme moteur économique. A son élection, le gouvernement a nommé des membres de partis écologistes.

Toutefois, la première année de gouvernance n’a pas été très positive pour ce ministère. Delphine Batho, qui a succédé à Nicole Bricq à ce poste, vient de se faire débarquer du gouvernement. En cause une diminution de 7 % du budget alloué à l’écologie en 2014.

Au-delà des réactions qui s’en sont suivies, cette baisse de budget pose la question de la place de l’écologie en temps de crise économique. Au niveau mondial, tous les pays accusent un retard de plusieurs décennies dans la protection environnementale. Le manque d’infrastructures et les enjeux économiques liés à l’écologie sont des sources de profit indéniables. Toutefois, cela nécessite du temps. En cette période de crise économique, il semble difficile pour les politiques et le grand public de miser sur l’écologie.

Demandez un rappel