Assurance auto alcoolémie

La suppression d’emploi continue chez Air France

La suppression d’emploi continue chez Air France

La suppression d’emploi continue chez Air France

La suppression d’emploi continue chez Air France

29/10/2013

Plan de départs volontaires chez Air France : 

Le CGT a annoncé des plans de départs volontaires à l’issue du comité central d’entreprise de la compagnie aérienne Air France. Le 30 juillet dernier, le secrétaire général de la CGT, Monsieur Didier Fauverte a annoncé que la direction générale de la compagnie aérienne Air France a décidé de supprimer entre 2500 et 2600 postes en 2014. Ces suppressions de poste se réaliseront dans le cadre d’un plan de départs volontaires.

En effet, ces suppressions d’emplois ont commencé depuis le mois de juin 2011. En adoptant le plan Transform 2015, cette compagnie aérienne a déjà supprimé 5 122 postes. Ce plan a été adopté pour permettre à la compagnie de réaliser en trois ans des économies de deux milliards d’euros. Ces économies lui permettront de réduire sa dette à 4,5 milliards à fin 2014.

Ainsi avec ce nouveau plan de départs volontaires, la compagnie aérienne Air France aura supprimé en quatre ans entre 12 000 et 15 000 emplois.

A part la compression de son personnel le groupe a également décidé de réduire ses capacités en abandonnant les avions tout cargo au profit du fret en soute.

Conséquences de l’augmentation du taux de la taxe Chirac :

La taxe Chirac, mise en place depuis 2006 dans plusieurs pays, est un prélèvement forfaitaire effectué sur les billets d’avion. Le montant du prélèvement varie en fonction de la destination du vol et de la classe du billet. La somme prélevée est destinée à l’organisation Internationale Unitaid pour financer la lutte contre les grandes pandémies telles que le paludisme, le SIDA et la tuberculose dans les pays les plus pauvres. En France, elle rapporte près de 200 millions d’euros par an.

Pour 2014, le gouvernement français a décidé d’augmenter la taxe Chirac de 12,7%:

Avec cette nouvelle mesure, les dirigeants d’Air France sont contraints d’adopter une nouvelle version plus sévère du plan Transform2015. En effet, l’augmentation du prélèvement de la taxe Chirac adoptée uniquement par la France serait néfaste pour les compagnies aériennes françaises sur le plan concurrence. Ainsi, en augmentant la taxe Chirac, le Président de la République Française incite la compagnie Air France à licencier.

Demandez un rappel