Assurance auto alcoolémie

Assurance auto résiliée pour non paiement

Assurance auto résiliée pour non paiement

Assurance auto résiliée pour non paiement

Assurance auto résiliée pour non paiement

25/05/2015

Généralement, un contrat d’assurance auto dure 12 mois et se renouvelle automatique par tacite reconduction si aucun des contractants ne se manifeste. Toutefois, au cours de cette période, l’une des deux parties signataires peut procéder à la résiliation du contrat lorsque l’autre partie ne respecte plus les conditions prévues par le contrat ou suite à la survenance d’un événement exceptionnel. Pour l’assureur, plusieurs motifs peuvent l’amener à résilier l’assurance auto. Tout d’abord et le plus souvent, l’assuré résilie le contrat d’assurance auto pour non paiement des primes.

En effet il arrive que l’assuré n’arrive plus à honorer ses engagements de payer les primes suite à des changements de sa situation professionnelle voire son licenciement de son travail. Dans ces cas, l’assuré se retrouve dans des difficultés financières l’empêchant de payer ses primes. Par ailleurs, l’assuré peut également procéder à la résiliation de l’assurance auto lorsque le conducteur commet plusieurs accidents responsables au cours de la période. L’assureur décide également de rompre une assurance auto, lorsque le conducteur a été arrêté avec un taux d’alcoolémie élevé. Cela peut même engendrer le retrait provisoire ou définitif du permis de conduire de ce dernier.

Dans ces cas, l’assuré présente plus de risques pour l’assureur, ce qui l’incite à résilier le contrat. Mais il arrive aussi que l’assurance auto soit résiliée pour non paiement suite au changement d’identité bancaire de l’assuré. En effet, il peut arriver que le conseiller clientèle omette de modifier les informations bancaires de son client. Aussi, le prélèvement automatique relatif au paiement de la prime est rejeté par l’ancienne banque.  Pour pallier  ces incidents, les assureurs ont l’obligation d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception pour avertir l’assuré sur sa décision. 

Demandez un rappel